« La campagne BDS transcende les clivages de classe en France » : Entretien avec Ali Abunimah [vidéo]

Le 20 octobre 2015, la Cour de Cassation publie un arrêt qui criminalise de la campagne BDS (Boycott, Désinvestissement, Sanction). La France devient le seul pays au monde, avec Israël, où l’appel au boycott des produits israéliens entraîne des poursuites pénales. La répression de la solidarité avec la cause palestinienne est un des sujets de notre entretien vidéo passionnant avec Ali Abunimah, co-fondateur du site d’information de référence sur l’actualité en et sur la Palestine : Electronic Intifada.

PNG - 1.2 Mo

Journaliste et auteur de l’ouvrage The battle for justice in Palestine, Ali Abunimah était l’invité de la campagne BDS France qui organisait en juillet 2015 une tournée nationale à l’occasion des dix ans de l’appel de la société palestinienne à boycotter l’Etat d’Israël. Nous avons discuté de la relation privilégiée entre les Etats-Unis et Israël, des liens entre racisme et sionisme, des soutiens à la Palestine par les communautés américaines, de son analyse des mobilisations en France, etc. Alors que la France se dote d’un arsenal juridique pour étouffer l’appel au BDS, il nous éclaire sur les formes de repression utilisées aux Etats-Unis.

Partie 1/4 : Quelles solidarités avec la Palestine et qui soutient Israël aux Etats-Unis ?

Partie 2/4 : Quels liens font les militants étasuniens entre leurs luttes et celles des Palestiniens ?

Partie 3/4 : Comment les partisans du choc des civilisations en arrivent-ils à soutenir Israël ?

Partie 4/4 : 10 ans d’appel au BDS, quels bilan et perspectives ?