L’expulsion, ça ne soigne pas

La situation du droit au séjour pour raison médicale est particulièrement catastrophique dans la région toulousaine. Le taux de refus de titre de séjour pour raison médicale est passé de 7% en 2013 à 60% en 2014 en Midi Pyrénées. Même les personnes atteintes du VIH ou de l’hépatite reçoivent des refus de séjour ou de renouvellement de titre de séjour. Du jamais vu depuis la création de ce droit au séjour en 1998.
Rencontre avec le Collectif des étrangers malades et la Case Santé de Toulouse.

PNG - 765.1 ko

La Case de Santé de Toulouse est un centre médico-social situé au cœur du quartier populaire Arnaud Bernard. Animée par une équipe de médecins et d’assistant.e.s en service social, elle est un acteur de référence en soins de premier recours. Elle s’attaque aux pathologies des patients tout en prenant en compte les déterminants sociaux qui aggravent leurs fragilités. En les soignant, elle participe aussi localement, politiquement et économiquement à la remise en cause d’un système inégalitaire en matière de santé.